La Presse en parle !

logo presselib

A Orthez, le roi du bus tout confort

 

Pas d’équivoque : ce n’est pas parce que son entreprise se dénomme OM Meubles que José Moreira est un fanatique de l’Olympique de Marseille. À Orthez, on préfère le basket, le rugby, et le jeu de quilles, c’est atavique.

Mais en fait de meubles, José s’est depuis quelque temps laissé aller à une dérive plutôt sympathique : l’aménagement de bus tout confort. Et ça semble bien marcher (enfin, rouler), encore mieux que l’ameublement !

Ce qu’il faut savoir…

bus3

Tout est parti des vacances du couple Moreira, avec comme destination… le Portugal, on s’en doutait un peu. Mais plutôt que d’y aller en avion, en voiture ou en camping car comme tout un chacun, le voici qui se met en tête d’aménager un bus, qui offre l’avantage de présenter de la surface « habitable ».

En avant pour des tours de scie, des séances de rabot et autres instruments de torture avant que le résultat saute aux yeux : une véritable petite habitation roulante de 30 m2, avec salon, cuisine, chambre dotée d’un lit double et salle de bain. Des panneaux solaires permettant de fournir l’électricité nécessaire pour la clim ou le chauffage, selon les lieux arpentés.2224090 791 12183660 1000x500

Sympa tout ça, allez-vous rétorquer, sauf qu’avec les règles de stationnement, son bus, le José doit le garer à dache et faire de la marche à pied sur des kilomètres pour aller dîner ! Même pas vrai, puisque l’arrière du bus accueille un petit garage, permettant d’embarquer sa Mini Austin. Une rampe amovible, une marche arrière, et à lui la belle vie à travers les dédales des villes. Astucieux, et surtout pratique !

Depuis, José a adapté sa formule à la demande de ses clients. En sept ans, il a déjà aménagé 7 bus, chacun lui demandant quatre mois de travail, ce qui explique le prix de 40.000 euros (minimum) pour une transformation complète.BUS 3

On imagine que la formule est appelée à un bel avenir, tant pour les vacanciers originaux, les retraités soucieux de leur confort, les groupes de musiciens en tournée ou les supporters d’équipes sportives. Qu’ils soient de l’OM, ou pas.

 

Source : http://presselib.com